Migration : paroles de cinéastes

Alors que la télévision diffuse des images de migrations invasives distillant la peur au quotidien, certains cinéastes en font le sujet de leurs films. Extraits d’une table ronde intitulée « Migrants aujourd’hui » organisée par le Festival Premiers Plans à Angers avec Abderrahmane Sissako, Boris Lojkine, Olivier Masset-Depasse et Catherine Corsini.

En attendant le bonheur, d'Abderrahmane Sissako

En 2001, le Festival d’Angers avait déjà abordé la question des « Migrants en Europe » avec dix-sept films de 1970 à 1998. Dans la continuité de cette réflexion, cette année du 22 au 31 janvier, dix films ont été présentés. Une table ronde était organisée avec des cinéastes ayant réalisé des films sur le thème de la migration (Abderrahmane Sissako, En attendant le bonheur, Boris Lojkine, Hope, Olivier Masset-Depasse, Illégal) et Catherine Corsini impliquée dans l’Appel de Calais (voir aussi le blog sur Médiapart ici).

Catherine Corsini : En 1997, à l’initiative d’Arnaud Desplechin et de Pascale Ferrand des cinéastes avaient signés un Appel à la désobéissance pour la régularisation des sans-papiers. Cette année l’Appel de Calais a rassemblé 800 cinéastes : « On était révolté par les conditions de Calais. On a voulu instaurer un système de veille avec une chambre dans l’auberge de jeunesse. J’y...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !