Les libertés publiques malmenées par l’état d’urgence sanitaire ?

La Ligue des droits de l'homme avait formé un recours contre un arrêté du préfet du Jura interdisant l'accès aux forêts et sentiers de randonnée… Il en a pris un second qui précise qu'on peut y aller dans un rayon d'un kilomètre du domicile. « Légal et totalement inutile », réagit Evelyne Sire-Marin, magistrat et conseillère juridique de la LDH qui évoque également d'autres décisions « baroques » ou l'usage « disproportionné » des drones, et s'inquiète des « mesures exceptionnelles sans aucun contre-pouvoir ».

surveillance-sortie-liberte-droit-b-factuel-

Le préfet du Jura avait pris le 3 avril un arrêté interdisant l'accès aux plages, pistes cyclables, parcs, sentiers de randonnée et forêts jusqu'au 15 avril. Allant au-delà des dispositions nationales, ce texte avait été vivement contesté, notamment sur les réseaux sociaux. Cela avait conduit le représentant de l'Etat à préciser sur Facebook que sa décision n'empêchait pas d'aller en forêt ou sur les chemins dès lors qu'on restait dans le cadre de l'autorisation de sortie d'une heure par jour pour activités physiques dans un rayon d'un kilomètre autour de chez soi.

Les gendarmes auront-ils été convaincus qu'ils devaient davantage suivre les commentaires du préfet sur Facebook que la lettre de son arrêté ? Depuis le 15 avril, ils ne devraient plus se poser la question, puisqu'un nouvel arrêté, valable jusqu'au 11 mai, réitère les interdictions prononcées le 3 avril, mais cette fois en mentionnant la possibilité d'une « sortie...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !