Le « Vice » règne à la Maison Blanche

« Je ne dirais pas que Bush était si stupide », confie le cinéaste Adam McKay, qui consacre un film à l’ancien vice-président américain Dick Cheney, formidablement incarné par Christian Bale.

vice-bale-cheney

Avant même la première image de « Vice », les spectateurs sont prévenus : ce film de Adam McKay (sortie le 13 février) est « aussi vrai que possible ». Et c’est cette vérité qui peut terrifier, car le cinéaste nous raconte le parcours de Dick Cheney, petit gars de Casper (Wyoming) qui a fait une carrière politique aux Etats-Unis jusqu’à décrocher le poste de vice-président, s’arrogeant un maximum de pouvoirs.

Si en Italie, Paolo Sorrentino tourne la politique en farces avec pour héros le sinistre Giulio Andreotti, « Il Divo », ou le grotesque Berlusconi, « Silvio et les autres », les Américains ont Michael Moore et Adam McKay pour bousculer l’ordre établi. L’un fait des documentaires (Fahrenheit 9/11 ; Michael Moore in Trumpland…), l’autre des fictions, et les deux montrent une réalité finalement plus dramatique que drôle. « Nous sommes tous les deux nés dans des villes...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !