Le Doubs parmi les expérimentateurs du plan gouvernemental Logement d’abord

Le département doit percevoir 1,3 million d'euros sur deux ans pour « lutter contre le sans-abrisme et le mal logement ». Un tiers de la somme permettra de créer 44 places d'accueil, les deux-tiers des emplois d'accompagnement. Le Doubs avait subi les baisses de dotation aux Centres d'hébergement et de réinsertion sociale ces deux dernières années...

sans-abri

Figurant parmi les 24 territoires sélectionnés nationalement, le Doubs est l'un des quatre départements expérimentateurs du plan gouvernemental quinquennal Logement d'abord qui sera ensuite généralisé. Il est censé « lutter contre le sans-abrisme et le mal logement » en « changeant radicalement les modalités de prise en charge des publics en difficulté ». Dans le même temps, la dotation aux CHRS, les centres d'hébergement et de réinsertion sociale, qui avait augmenté de 2% en 2017 (tout en baissant de 1,3% en Bourgogne-Franche-Comté), a diminué de 3% en 2018, perdant d'un coup 20 millions sur les 57 millions d'un coup de rabot étalé sur quatre ans.

Le rapport présenté lundi aux conseillers départementaux signale d'ailleurs ce qui peut apparaître comme une opération de vases communicants, mais ne précise pas les sommes en jeu. Nous les avons demandées au département. Nous complèterons cet article dès que nous les aurons reçues.

Quoi...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !