« Le Chant du loup » et l’oreille d’or

« C’est une tragédie grecque dans un sous-marin nucléaire », confie le réalisateur Antonin Baudry, qui embarque les spectateurs dans un thriller géopolitique, avec un casting quatre étoiles. C'est le premier film de cet ancien diplomate qui a narré en 2010 son passage au cabinet de Dominique de Villepin dans une BD remarquée de Christophe Blain, Quai d'Orsay, adaptée ensuite au cinéma par Bertrand Tavernier.

le-chant-du-loup

« Il y a trois sortes d’hommes : les vivants, les morts, et ceux qui sont en mer ». C’est carrément avec une citation d’Aristote que débute le film d’Antonin Baudry, Le Chant du loup (sortie le 20 février). Cette citation précède une formidable séquence d’ouverture, dans laquelle un sous-marin militaire français doit récupérer un commando de nageurs de combat, près des côtes syriennes. Mission accomplie.

Mission accomplie également pour Antonin Baudry, qui crée et maintient le suspense dès les premières minutes de son premier film en tant que réalisateur. Ancien diplomate et ancien conseiller de Dominique de Villepin, il avait raconté son expérience politique dans Quai d’Orsay, une bédé dessinée par Christophe Blain, formidablement adaptée ensuite au cinéma par Bertrand Tavernier.

Ce sont « ceux qui sont en mer » les personnages du Chant du loup, expression des sous-mariniers pour un danger potentiel...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !