« La Fracture » française

Lors d’une nuit de chaos dans un hôpital parisien, Catherine Corsini évoque à la fois la crise de la santé et le mouvement des gilets jaunes, et parvient même à nous faire rire. Avec Marina Foïs, Valeria Bruni-Tedeschi, Pio Marmaï. Sortie le 27 octobre.

Un couple de bourgeoises parisiennes qui se déchire, Raf et Julie (jouées par Valeria Bruni-Tedeschi et Marina Foïs), voilà qui pourrait être le début d’un de ces films d’auteur autocentrés. Mais voilà, la énième dispute se déroule un de ces samedis où des gilets jaunes envahissaient la capitale, et où les forces de l’ordre réprimaient violemment la révolte populaire. Même si elles sont bien loin de cette agitation, Raf et Julie vont quand même s’inquiéter de ces événements d’automne diffusés en direct sur les chaînes info, car leur grand fils est à la manif, quelque part dans les rues de Paris, entre les Champs Elysées et République.

Du mélodrame intimiste, on pourrait passer alors au drame social, mais le film de Catherine Corsini, « La Fracture », n’est ni l’un ni l’autre. Cinéaste de « La belle saison », « Un amour impossible », « Trois...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !