« La fine fleur » fait un beau bouquet

« C’est un film anti-cynique », confie Catherine Frot, qui joue une créatrice de roses dans le film de Pierre Pinaud, où il est question « de partage, d’échange, d’entraide ».

« La fine fleur » exhale l’agréable parfum de ces films qui font du bien.

« Pas de mari, pas d’enfant, toute seule, peinarde » : Eve Vernet fait sa crâneuse, mais tout n’est pas si rose dans la vie de cette femme jouée par Catherine Frot dans « La fine fleur » (sortie le 30 juin), film de Pierre Pinaud (qui avait tourné « Parlez-moi de vous » avec Karine Viard en animatrice radio). Grande créatrice de roses, Eve a repris l’exploitation de son père disparu, ses vêtements, sa pipe, ses disques de Dean Martin... Et les emmerdes qui vont avec : la roseraie est en redressement judiciaire, au bord de la faillite, et elle ne se résoud pas à vendre le nom de son père à un vil industriel, le « méchant » de l’histoire interprété par Vincent Dedienne.

L’ultime humiliation a lieu au Concours annuel du Parc de Bagatelle, où Eve se rend bien compte que « c’est fini tout ça » : sa petite entreprise connait la crise. Sa dévouée secrétaire (Olivia Côte en vieille fille) trouve une...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !