Johnny Depp : « Je suis un acteur punk-rock »

« La télévision, c’était le diable pour moi », confie la star, qui était l’invité du Festival de Deauville, où se pâmaient les jeunes demoiselles.

Johnny Depp n’aime pas le mot « fan », pourtant c’était bien un comportement de fans qu’ont eu ses admirateurs et admiratrices au Festival du Cinéma Américain de Deauville, où la star était invitée. Au programme : une « Conversation » ouverte au public et une séance officielle pour y présenter « City of lies », film de Brad Furman. Deux rendez-vous assurés avec une heure de retard et un service de protection correspondant à son statut. Mais son public lui pardonne tout, surtout lorsque le Provençal d’adoption (peut-être pour l’éloigner de ses ennuis judiciaires avec son ex-épouse Amber Heard) évoque son attachement à la France, pays de Vanessa Paradis et de leurs deux enfants, la comédienne Lily-Rose et Jack John.

S’il était difficile de l’approcher de trop près, les jeunes filles étaient nombreuses à avoir les yeux grands ouverts, n’en revenant pas de voir « en vrai » Johnny Depp lors...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !