Invasion, le mot qui ne passe pas

Le lendemain d'une altercation musclée entre des Gens du voyage et le maire de Thise, le 5 août, des habitants et des élus défilaient derrière une banderole dont le message a été reçu comme une gifle par les nomades. Alors que la Communauté d'agglo du grand Besançon ne respecte pas son obligation d'ouvrir une aire de grand passage pour 200 caravanes, les voyageurs avaient forcé une barrière pour s'installer sur une prairie prête pour les regains en plein périmètre de protection d'un captage d'eau potable...

gv1

C'est une histoire de goutte d'eau qui met le feu aux poudres. Ou d'étincelle qui fait déborder le vase, comme on voudra. C'est une histoire de débordement et d'exaspération. C'est un épisode de la longue litanie des conflits et incompréhensions entre nomades et sédentaires presque partout sur la planète. C'est une affaire de culture et de codes différents.

Le 5 août dernier, un convoi de 160 caravanes de voyageurs venus de la région rhodanienne se rendant au grand rassemblement évangélique de Saint Avold, en Moselle, où 9000 caravanes sont actuellement réunies, a prévu de s'arrêter dans l'agglomération bisontine. « Ces missions sont prévues un an à l'avance, déclarées à la préfecture », assure Rémy Vienot, seul médiateur de la région à avoir suivi la formation du programme Romed du Conseil de l'Europe. « Le pasteur était venu une semaine avant », dit Alain Loriguet, maire de...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !