Grandeurs et misères du transport public…

Le réseau Ginko présentait un déficit d'exploitation de 1,3 million d'euros en 2001, année où les billets et abonnements ont augmenté de 5,3% et les voyages de 2,69%. Et la vitesse commerciale plafonne à 16,5 km/h. C'est ce qu'on lit dans le rapport annuel transmis pas Transdev, l'exploitant, à la Communauté d'agglomération du Grand Besançon.

greensun

La vitesse moyenne des bus du réseau Ginko a chuté à 16,46 km/h en décembre 2011 contre 16,91 en année pleine. C'est l'une des intéressantes informations qui ressort du premier rapport annuel transmis à la CAGB par le nouveau délégataire, le groupe Transdev, en place depuis le 1er janvier 2011 après des années de gestion Kéolis. «Cette baisse s'explique avec le début, en septembre 2011, des travaux de dévoiement de réseaux liés à la création de la première ligne de tramway» et qui «impactent les lignes structurantes situées sur l'axe du futur tramway, ainsi que les autres lignes non situées sur le tracé du fait du report de la circulation générale sur les autres axes de la ville», indique notamment le rapport qui prévoit une vitesse commerciale de 16,5 km/h en 2012. 

L'impression, l'expérience des usagers et les dires des conducteurs de bus penchent pour une vitesse ayant dû tomber bien plus...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !