Goupil utile et… victime du classement ESOD

Considéré officiellement comme une « espèce susceptible d’occasionner des dégâts » ou ESOD, le renard devrait au contraire être retiré de cette catégorie, voire protégé pour services rendus à l'agriculture, à l'équilibre de la nature et à la santé publique.

Le renard était classé « nuisible », il est maintenant considéré officiellement comme une Espèce Susceptible d’Occasionner des Dégâts ! Bel euphémisme politiquement correct, sauf pour le goupil qui est la victime.

En réalité Goupil devrait être retiré de cette catégorie, voire protégé pour services rendus à l'agriculture, à l'équilibre de la nature et à la santé publique. En effet, ce canidé exerce de précieuses actions utiles.

En tant que prédateur, il effectue une sélection quantitative sur les petites proies abondantes. Goupil élimine ainsi des milliers de rongeurs par an et par renard. Les rongeurs sont dévastateurs, la lutte chimique est dangereuse pour l'homme et les écosystèmes; le renard ( et les autres petits prédateurs) est un auxiliaire gratuit, efficace, propre et biologique.

L'expérience, menée sur le plateau de Nozeroy notamment, confirme que le renard participe...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !