Gilets jaunes : et maintenant ?

Retour sur les trois derniers « actes XXIV, XXV, et XXVI » du mouvement, moins suivis que les précédents, à la veille d'une mobilisation du 18 mai que ses initiateurs espèrent de grande ampleur à Besançon. Son appellation, « Ultimatum I », suggère une suite… 

60347020_317556885836990_3302732827312783360_n

Les 27 avril, 5 et 11 mai dernier, le mouvement des gilets jaunes se poursuivait à Besançon lors des désormais traditionnelles manifestations du samedi. Des éditions marquées par une météo abrupte, et un net recul numérique. Si entre-temps le 1er mai fut l’objet d’une vive polémique et d’un large succès populaire, ces trois dates furent quant à elles plutôt calmes et façon « petit comité. » Pour les participants historiques, cette petite période de relâchement reste contextuelle et préalable à un grand appel national programmé pour ce samedi et déjà baptisé « ultimatum I. »

Entre gilets jaunes et chasubles rouges

L’acte XXIV du 27 avril trouble la routine, commençant à 13h place de la Révolution. Pas mal d’habitués manquent à l’appel, jadis toujours conviés jusqu’à 15h. Mais la raison de ce changement est important : rejoindre les motards en colère à 14h30 au parc Micaud. Des retrouvailles...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !