Gérardmer : l’autre Nouvelle Vague

Le 26ème Festival du Film Fantastique a récompensé Puppet master : the littlest reich, un film de pantins nazis, et The Unthinkable, une drôle d’apocalypse suédoise. Il a mis un coup de projecteur sur la « french frayeur », le cinéma d’horreur à la française. L’Heure de la sortie (photo ci-contre, actuellement en salles) a servi d’étude de cas lors d'une table ronde sur le rôle du CNC et le financement du cinéma de genre...

lheure-de-la-sortie

Ce sont des poupées tueuses (Puppet Master : the littlest reich) et un intrigant film d’apocalypse suédois (The Unthinkable) qui ont été récompensés hier soir, lors du 26ème Festival du Film Fantastique de Gérardmer (lire par ailleurs). Mais c’est aussi le cinéma d’horreur à la française qui y a été mis en valeur dans Beyond Blood, un documentaire réalisé par un jeune cinéaste japonais, Masato Kobayashi.

« Ce film est un petit documentaire sur un phénomène énorme au Japon, c’est aussi une déclaration d’amour au cinéma de genre », dit le réalisateur, qui met un coup de projecteur sur « la nouvelle vague du cinéma d’horreur français ». Ces films « très viscéraux, barrés, gore, sanglants, extrêmes », tournés par de jeunes cinéastes lors de la décennie 2000-2010, ont pour la plupart été sélectionnés à Gérardmer, où certains ont même été primés.

L'affiche du...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !