Festival de La Rochelle : reprises et découvertes

Ce festival estival a fait se croiser le passé et le présent. Des rétrospectives de grands, mais aussi la Russie de Poutine (Une Femme douce) et la survie dans un monde à l'agonie (Petit paysan), la fiction et le documentaire, la guerre (Insyriated),, le nouveau cinéma italien (Cuori puori), la Colombie (Memorias del cavalero), Ceaucescu et la Roumanie...

Insyriated, Une Famille syrienne, de Philippe van Leeuw, huit clos de vingt-quatre heures...

Pour sa 45 ème édition, en juillet, Le Festival de La Rochelle ouvrait des fenêtres sur le monde d’aujourd’hui. Sans oublier plusieurs rétrospective des plus grands cinéastes : Hitchcock, Tarkowski, Schlöndorf, Laurent Cantet… Un Festival où le passé croise le présent avec la découverte de cinéastes peu connus et de pans oubliés de l’histoire du cinéma

Images de Russie

Un triste paysage de neige. Des arbres au-dessus d’une étendue d’eau. Un couple se déchire. Ils vont se séparer. Dans la pièce d’à côté, l’enfant entend toute la conversation et pleure dans son lit. Les parents commencent une nouvelle liaison où l’enfant ne trouve pas sa place. Raconter le dénouement de Faute d’amour, de Andrei Zviaguintsev, serait trop en dire. D’ores et déjà, on est en face d’une métaphore d’aujourd’hui où chaque personnage vit derrières son écran (jeux vidéo ou téléphone) ; ce qui donne lieu à un désert des...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !