En attendant « Un triomphe »

Coproduit par Robert Guédiguian et Dany Boon, le film de Emmanuel Courcol est une agréable comédie sociale. Kad Merad y incarne un acteur qui enseigne le théâtre en prison. Plus au meilleur de sa carrière, il met en scène des détenus dans un chef d’oeuvre de Samuel Beckett, « En attendant Godot ».

Sélectionné par le Festival de Cannes 2020, le film de Emmanuel Courcol, « Un triomphe » (sortie le 1er septembre), est inspiré d’une histoire vraie, une expérience théâtrale menée en prison par un metteur-en-scène suédois. Kad Merad y incarne un acteur, plus tout jeune ni au meilleur de sa carrière comme de sa vie privée ; très intermittent du spectacle, Etienne enchaîne les jobs alimentaires, enseigne le haka à des forces de vente, et accepte de donner des cours de théâtre en prison.

Le premier contact avec les détenus n’est pas super cordial, ils voudraient faire du stand-up, alors que le comédien décide de leur faire jouer un chef d’œuvre de l’absurde, « En attendant Godot » de Samuel Beckett. « Il jouent faux mais ils sont dans le vrai », assure Etienne, qui se fait chef d’une troupe hétéroclite qu’il va diriger, faire répéter, et les guider dans un vrai théâtre, devant un vrai public,...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !