En attendant Godard

A l’affiche, trois films de la sélection officielle du Festival de Cannes évoquent l’Amérique des westerns (« The Homesman » de Tommy Lee Jones), la décadence des stars hollywoodienne (« Maps to the stars » de David Cronenberg) et la préoccupation sociale des frères Dardenne dans le très beau « Deux jours, une nuit »…

dardenne

S'ils votent « pour », Sandra sera maintenue dans l’entreprise. S'ils votent « contre », chacun des seize employés touchera une prime de 1000 euros. C’est l’enjeu du film Deux jours, une nuit des frères Dardenne. Elle doit en un week-end convaincre ses collègues pour le vote du lundi matin. C’est le même sujet que Douze homme en colère de Sydney Lumet où l’on voyait Henry Fonda retourner les membres du jury pour éviter la condamnation d’un faux-coupable.

Sandra prend le bus. Elle roule en voiture avec son mari. Elle marche dans les rues. Elle s’arrête au pied des immeubles. Elle avance. Parfois elle manque de souffle. Sa voix peu assurée s’étrangle. Elle boit de l’eau. Parfois le désespoir la reprend. Elle avale des comprimés. Parfois elle s’ensoleille parce quelque chose se produit. Parfois elle chante dans la voiture pour ne pas perdre la face dans ce monde (parfois...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !