Droits des femmes : la vigilance s’impose

Une centaine de personnes se sont rassemblées mercredi 27 septembre à Besançon à l'occasion de la journée internationale pour le droit à l'avortement. La relève des militantes (et militants) des années 1970 qui ont bravé la prohibition pour faire progresser la loi, est là...

avortement

Un très  jeune couple avec un bébé dans une poussette passe à travers la petite foule rassemblée au pied de l'hôtel de ville de Besançon. Des dizaines d'affichettes célébrant le droit des femmes à disposer de leur corps ont été installées sur les grilles des fenêtres, épinglées sur un fil rejoignant l'abri-bus tout proche. « Lis les pancartes », dit la jeune femme à son compagnon qui ne ralentit pas. Elle le suit et ils poursuivent leur chemin...

Des jeunes filles regardent intensément le rassemblement coloré, n'osant visiblement pas s'approcher de la déclinaison bisontine de la journée internationale pour le droit à l'avortement. Quatre étudiantes en sociologie sont venues. « Pour nos idées », dit l'une. « Pour défendre les droits de la femme », dit l'autre. « Quand on voit ce qui se passe, ce n'est pas forcément acquis, le droit à l'avortement revient dans les débats, dans les médias, en politique », dit la troisième, pas...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !