Des animaux et du désert

Souffrance animale et crise climatique : deux documentaires écolos, « Empathie » et « Marcher sur l’eau », tentent chacun de nous sensibiliser à leur cause. Sélectionné par le festival Cinéplanète de Metz la semaine prochaine, le premier vise à sensibiliser les consommateurs... d'animaux. Le second traite de l'incessante recherche de l'eau dans un village asséché du Niger... (Sorties le 10 novembre).

Les habitants de Tatiste, village du Niger dont la terre est asséchée, font d’harassants allers-retours pour aller chercher de l’eau.

Après une première salve de documentaires écolo cet automne (« I am Greta », « Poumon vert et tapis rouge », « Bigger than us », « Une fois que tu sais »…), en voici encore deux autres cette semaine, deux films qui ont d’ailleurs été sélectionnés par le Festival Cinémaplanète, organisé par l’Institut Européen d’Ecologie à Metz, et dont la prochaine édition aura lieu du 16 au 21 novembre. Tourné par le réalisateur espagnol Ed Antoja, « Empathie » avait reçu le Prix du public lors de la précédente édition, qui s’était déroulé en mars et en version numérique. Sélectionné par le Festival de Cannes, dans la section « Le cinéma pour le climat », « Marcher sur l’eau » sera quant à lui présenté en ouverture du festival messin, en présence de sa réalisatrice Aïssa Maïga.

« Empathie » pour nos amies les bêtes

Ed Antoja ne se sentait pas forcément...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !