Cinéma : retour de La Rochelle

Michèle Tatu continue sa quête d'images et de souvenirs. Son retour en train du festival international du film lui a donné le temps de penser à ce que l'imaginaire trie... Florilège d'impressions sur la nature humaine et les paysages, le réel et la fiction.

paris_texas

Laisser derrière soi, la lumière blanche de la Rochelle, les lumières bleues du soir quand juillet s’étire sous les volutes roses des nuages.

Laisser derrière soi, la multitude d’images vues lors de la 42 ème édition ; en emporter certaines. En oublier d’autres.

Se pencher ensuite contre la vitre du TGV pour traverser la France jusqu’à l’Est. Renoncer à la beauté de l’océan pour regagner les paysages de moyenne montagne. Faire comme si, lorsque la mémoire s’efface, il fallait désormais compter avec les fragments, les séquences marquantes.

Se souvenir du cinéma.

Et au cours du voyage, revenir sur les images de paysage qui parcourent les films et se déposent dans l’imaginaire, comme de précieux souvenirs.

Et ce dont on se souvient, à l’instar des voyages serait, - au-delà des...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !