Cindy Léonie : « la discrimination tue les talents »

La présidente nationale de SOS racisme était mardi soir à Besançon pour un débat au cours duquel elle a demandé à François Hollande le « courage politique » de signer le décret d'application de la loi sur les CV anonymes.

Cindy Léonie

Elue en juillet dernier présidente nationale de SOS racisme, Cindy Léonie n'a « pas encore rencontré » le premier de ses prédécesseurs, un certain Harlem  Désir. « Vous pouvez en rire, mais ça m'agace. Sa facilité à oublier qu'il a été président de SOS est dérangeante... » Cindy Léonie participait mardi soir à Besançon à un débat qui n'a pas épargné les socialistes, après la projection du film de Yamina Benguigui Le Plafond de verre. Réalisé en 2004, il applique aux diplômés issus de l'immigration cette expression désignant l'obstacle invisible à la promotion des femmes. « La discrimination tue les talents », résume Cindy Léonie pour la soixantaine de spectateurs venus aussi entendre cette jeune femme expliquer que le combat contre le racisme n'est pas un long fleuve tranquille. Encore moins tranquille aujourd'hui qu'en 2004 : « Quand on est noir, maghrébin, femme,...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !