Chaillot : une démolition qui a du mal à passer

L'office HLM Grand-Besançon-Habitat a décidé la déconstruction d'un immeuble de 48 logements après que les 32 locataires ont voté contre une réhabilitation qui aurait augmenté des loyers. La plupart des habitants avaient été relogés après la démolition de la cité Fontaine-Ecu et certains ne semblent pas disposés à accepter de partir. Pascal Curie, le président de GBH, avance des raisons financières...

chaillot-hab-cnl

« Y'en a marre, on a déménagé plusieurs fois. On paie tout, notre loyer, les poubelles, et hop ! Il faut respecter les gens ! » Ce vieux monsieur crie sa colère en faisant de grands gestes, en mêlant mots d'arabe et de français. Habitant la barre du 12 au 18 rue Chaillot, à deux pas du carrefour de la rue de Vesoul et du boulevard Kennedy, il ne veut pas entendre parler de la démolition votée le 26 octobre par le conseil d'administration de Grand-Besançon-Habitat. Il n'est pas le seul. Une dizaine des 32 locataires sont venus à la réunion organisée en urgence par la Confédération nationale du logement, association de locataires dont le représentant a voté contre la mesure annoncée par une note qui a surpris les locataires.

Signée du président de GBH, le conseiller municipal Pascal Curie, vice-président de l'agglo à la prospective et à l'aménagement du territoire, elle explique que le CA a « entériné...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !