Chaillot : la CNL accuse GBH de ne pas respecter la charte du relogement

Grand Besançon Habitat a donné congé à trois locataires de cet immeuble dont il a décidé la démolition et où vivent encore 19 familles pauvres. L'organisme invoque le refus de plusieurs propositions que la Confédération nationale du logement considère non conformes au document entériné en juin par la CAGB. Ce n'est pas l'avis du président de GBH, Pascal Curie.

cnl3

La Confédération nationale du logement accuse GBH de ne pas respecter la charte du relogement du Grand Besançon qui a été actualisée le 6 juin dernier. Cette affirmation s'appuie sur des propositions de relogement faites à trois locataires de l'immeuble Chaillot dont la démolition a été décidée en octobre 2015 dans des conditions controversées que nous avons déjà évoquées (lire ici).

La charte prévoit une procédure relativement encadrée pour organiser les relogements : entretiens individuels avec les locataires pour établir un diagnostic des besoins, suivi et accompagnement durant le processus par un référent unique, prise en charge financière du déménagement... Il s'agit notamment de « garantir la formulation de solutions de relogement assurant la mise en œuvre d'un parcours résidentiel positif pour les locataires des immeubles voués à la démolition », explique doctement ce document d'une vingtaine de pages signés par des collectivités...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !