« Border », à la frontière du fantastique

Une douanière qui repère l'odeur de la honte ou la culpabilité... Un jour, arrive un semblable alors qu'elle se croyait unique... Etrange et dérangeant, le film de Ali Abbasi évoque la différence avec un curieux couple de monstres.

border

Prix Un Certain Regard au dernier Festival de Cannes, « Border », film de Ali Abbasi (en salles depuis le 9 janvier), aurait pu avoir sa place dans le prochain Festival du Film Fantastique de Gérardmer (du 30 janvier au 3 février). Cette histoire est d’ailleurs adaptée d’une nouvelle de l’écrivain John Ajvide Lindqvist, auteur de « Laisse-moi entrer » ; ce roman d’amour adolescent et vampirique avait inspiré deux films, « Morse », réalisé par Tomas Alfredson et Grand Prix à Gérardmer 2009, et son remake par Matt Reeves (« Laisse-moi entrer »).

L’héroïne de « Border » travaille à une frontière, douanière de métier, et ce film curieux est aux lisières du fantastique. Cinéaste suédois d’origine iranienne, Ali Abbasi, qui voit dans le cinéma de genre « un permis de bizarrerie », s’autorise un bon lot d’étrangetés. Comme la drôle de tête de Tina, affublée d’un...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !