Besançon : un deuxième squat solidaire pour migrants à la rue

Les militants qui ont investi des logements inoccupés pour y installer des demandeurs d'asile sans abri sont assignés devant la justice et doivent comparaître le 14 février. Plusieurs dizaines de personnes se relaient devant le second lieu après une rencontre houleuse avec le propriétaire.

squat-industrie

Un mois après qu'un premier squat a été investi par des jeunes Bisontins pour abriter des migrants à la rue, voici que ces derniers recommencent. Mi janvier, ils ont investi un petit immeuble ancien de la rue de l'Industrie, près de la gare Viotte, comprenant six logements : quatre F1 et deux F2, explique une jeune femme en indiquant que deux de ces appartements abritent huit personnes, après avoir accueilli un temps une famille.

« Ils seraient à la rue s'ils n'étaient pas là. Les logements étaient tous inoccupés quand nous les avons investis », précise-t-elle, « on les a meublés avec des lits, des tables, des canapés, de la vaisselle... Il y a le courant dans un logement, on attend EDF pour le mettre dans un autre ». Ce mercredi 1er février en début d'après-midi, les jeunes militants étaient inquiets car le propriétaire est venu mardi soir : « il est entré par effraction, a cassé la serrure et dit qu'il était chez lui. On lui a répondu que...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !