Besançon : désunion consommée entre LFI et EELV-PCF-AGC

Ce n'est pas une surprise. Le désaccord sur la constitution d'une liste commune aux municipales couvait depuis des mois. Il a été acté mercredi lors d'une rencontre des insoumis avec EELV, PCF et A Gauche citoyens. L'urbanisation des Vaîtes est une divergence de fond, d'autres points semblent plus formels, comme la démolition de Chaillot ou les transports publics gratuits. [Mis à jour le 02/07/19 suite à des précisions apportées par mail par LFI]

bes-vaites

La réunion au local de la France insoumise, rue Battant à Besançon, n'a pas duré plus d'une heure mercredi 26 juin. Cela faisait plusieurs semaines que des représentants d'EELV, du PCF, de l'association A Gauche citoyens et de LFI avaient prévu de se rencontrer, mais les rendez-vous étaient régulièrement repoussés. Elle s'est finalement tenue après que les groupes d'appui bisontins de LFI se sont concertés, la semaine dernière, et après que Claire Arnoux et Séverine Vézies se sont rendues à l'assemblée représentative nationale des insoumis du précédent week-end.

Très vite, les autres comprennent qu'il n'y aura pas d'accord local. « Ça a commencé très mal. Claire Arnoux a dit d'emblée que ce n'était pas possible de travailler ensemble », rapporte Thibaut Bize, président du groupe PCF du conseil municipal. Anne Vignot, présidente du groupe EELV, ne dramatise pas : « c'était assez sain, d'emblée Claire [Arnoux] a expliqué leur logique...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !