Avortement : le vote réac du Conseil départemental du Doubs

L'opposition de gauche demandait que les médecins des cinq centres de planification familiale de la collectivité puissent pratiquer des IVG médicamenteuses afin de faire progresser l'égalité d'accès à l'acte... La majorité de droite, qui a eu un débat interne sur le sujet en mai 2016, s'y est refusé, renvoyant à un hypothétique état des lieux avant d'agir, et pointant la responsabilité de l'équipe Jeannerot...

psimon-cbouquin

La majorité de droite (LR-UDI-DVD-LREM) du Conseil départemental du Doubs a repoussé lundi 24 septembre une motion de l'opposition de centre-gauche (PS-DVG-LREM) visant à « autoriser les professionnels des centres de planification dont la collectivité a la charge à pratiquer des IVG médicamenteuses », et plus particulièrement les médecins. Cette initiative du groupe minoritaire a été présentée par Géraldine Leroy (DVG, Besançon-6) comme s'inscrivant dans la foulée de l'entrée de Simone Veil au Panthéon et d'une tribune du Planning familial dans le magazine Marie-Claire de juillet (lire ici) réclamant l'effectivité du droit à l'avortement, exercé à géométrie variable en France.

Géraldine Leroy et Danièle Nevers, élues de l'opposition de gauche.

Les élus de l'opposition départementale considèrent que le droit d'accès à lIVG médicamenteuse est « difficile d'accès » pour certaines jeunes femmes mineures et majeures dans le Doubs,...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !