« Au loin, le point du jour », du côté de l’espoir…

Le film de la Bisontine Delphine Ziegler suit quelques migrantes ayant trouvé refuge auprès de l'association Solidarité-Femmes. Parfois accompagnées de leurs enfants, elles ont décidé de partir et d’en finir avec la menace. Aux blessures intimes, s’ajoute l’épreuve de l’exil...

Projection-débat à Ornans le 9 mai.

delphine

Une grange vide. Des sculptures à base de grillages et de papier calque représentent des corps abandonnés sur le sol, des corps recroquevillés, des corps appuyés sur un mur. Corps souffrants contorsionnés. En voix off des femmes évoquent leurs souffrances ; viols, mariages forcés, violences conjugales. L’exil ensuite. Derrière les mouvements de la caméra, une lumière s’obstine à percer par les planches ou les fenêtres de la grange.

Les œuvres sont celles de Delphine Ziegler. Avant de filmer, elle était plasticienne : « à un moment donné je me suis laissée embarquer basculant de la sculpture au film et m’intéressant de plus en plus aux relations entre l’image, le son, les mots et la narration. Je réalise des films de création depuis 2006. Je ne les décrirais pas comme films purement documentaires, même s’ils partent de réalité existante. La plupart d’entre eux détournent le...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !