Annecy à l’affût des nouvelles vagues du cinéma italien

Le Festival Annecy Cinéma Italien a fait la part belle aux nouvelles oeuvres, tout en rendant hommage aux figures tutélaires du cinéma italien, Roberto Rossellini et Giuseppe Bertolucci. Les Traversées du ciné-club Jacques-Becker mettent Pontarlier à l'heure du cinéma italien jusqu'au 7 novembre.

ammore2

On n’évoquera jamais assez la grandeur du cinéma italien et sa singularité parmi les cinématographies européennes. En dehors d’un passé foisonnant, le cinéma d’aujourd’hui fidèle à la tradition, remet au devant de la scène l’humour et la tragédie, l’Histoire et les destins personnels.

Après la délirante comédie musicale d’ouverture Ammore et malavita d'Antonio et Marco Manetti où des mafieux s’affrontent en chantant dans les rues de Naples, le Festival Annecy Cinéma Italien qui s'est tenu il y a un mois, a fait la part belle aux nouvelles oeuvres, tout en rendant hommage aux figures tutélaires du cinéma italien, Roberto Rossellini et Giuseppe Bertolucci.

Films en compétition

Easy, le Grand Prix du Festival dont l’humour est voisin des films de Kaurismaki, donne les traits d’une comédie à une histoire à l’apparence morbide ; un homme obèse et déprimé est...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !