Alexandra Cordier, le social-libéralisme assumé

Major de sa promotion de Sciences-Po Lyon, l'attachée de presse du cabinet du maire de Besançon Jean-Louis Fousseret, est la référente départementale du mouvement d'Emmanuel Macron, En Marche, pour le Doubs. Encartée nulle part, c'est une organisatrice efficace.  

Alexandra Cordier, référente départementale d'En Marche Doubs : « j'appartiens à la nouvelle génération de progressistes... » (Photos Daniel Bordur)

Référente départementale d'En Marche pour le Doubs, Alexandra Cordier avait le CV idéal pour le poste. Lors de ses études d'AES à Besançon, elle est « fascinée » par Bernard Lime qui la pousse à faire Sciences po. En 2006, elle sera major de sa promotion de master à Lyon, dans la spécialité Politiques urbaines, gouvernance, médiations et gestion de la ville. Après cinq ans à travailler l'été dans les boutiques Maty (dont son père est PDG) et un stage au service voirie de la ville, elle devient, une fois diplômée, chargée de mission à la direction régionale de la Caisse des dépôts, avant d'intégrer en 2008 le cabinet du maire de Besançon, Jean-Louis Fousseret, dans la foulée d'un passage au conseil régional de Bourgogne alors présidé par François Patriat... 

Pour la petite histoire, c'est son prof de dessin de terminale, Emmanuel Dumont, soutien historique d'Arnaud Montebourg à Besançon, qui l'a présentée à Jean-Louis...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !