A Lure, l’acharnement du Préfet contre une famille albanaise révolte ses soutiens

Ils étaient environ 350 vendredi soir à braver le froid devant la Sous-Préfecture de Lure pour soutenir la famille Gjyriqi sous le coup d’une Obligation de quitter le territoire français (OQTF). Émise le 15 avril dernier par le Préfet de Haute-Saône, cette décision révolte jusqu’au conseil municipal de Lure qui, comme de nombreux habitants, soutient cette famille dans son combat pour obtenir un titre de séjour depuis 2013.

djyriqi

« Incompréhension », voilà ce qui revient le plus souvent lorsqu’on aborde la situation de la famille Gjyriqi, sommée de quitter le pays. Mariola, Hysni et leurs trois enfants, tous scolarisés à Lure, sont arrivés d’Albanie en 2013. Abandonnant leurs travails respectifs, et après avoir déposé une plainte pour tentative d’enlèvement de leurs enfants, les parents ont fui ce pays où sévit une mafia protégée par les pouvoirs publics. Arrivés en France alors que leur benjamine avait seulement un an, ils ont entamé le parcours éreintant de demandeurs d’asile, épaulés par le Comité d’entraide aux réfugiés de Lure et environs, une association créée dans les années 1970 au moment des Boat People, qui a parfois été en sommeil, mais qui a « beaucoup de travail depuis une dizaine d’années », déplore sa trésorière.

Ensemble, ils ont coché toutes les cases d’une intégration réussie : des enfants scolarisés...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement connectez-vous

Si vous ne possédez pas d'abonnement:

N'hésitez plus, Abonnez-vous !

Pourquoi Factuel.info est payant ?

  1. C'est un journal indépendant des pouvoirs économiques, financiers et politiques
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif en savoir plus

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !