Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Solmiré

/ CDDLE

Après plusieurs mois de demande de rendez-vous et de de dialogue en direction de la mairie sur la situation des demandeurs d'asile, le collectif Solmiré a réquisitionné à Besançon un local inoccupé pour proposer un accueil de jour à ces personnes à la rue. Le président Macron affirmait en juillet 2017 : « Je ne veux plus d’ici la fin de l’année avoir des hommes et des femmes dans les rues, dans les bois. Je veux partout des hébergements d’urgence. »

Accès libre

/ Daniel Bordür

Le collectif Solidarité Migrants Réfugiés a apporté devant la mairie les déchets d'un campement de 40 migrants que la collectivité refusait de collecter. Il réclame aussi la prise en charge par la ville d'un accueil de jour qu'il a créé dans un local appartenant à un organisme de logement social.

Pages