Urgences : Lons-le-Saunier se bat pour ses deux lignes de SMUR

Activée 800 fois par an, la seconde ligne sauverait une quarantaine de personnes chaque année. Alors que les représentants des médecins et des personnels hospitaliers doivent rencontrer mercredi 19 décembre le directeur général de l'Agence régionale de santé, deux manifestations ont rassemblé plusieurs centaines de personnes ces deux derniers samedis.

smur

Le directeur général de l'Agence régionale de santé Bourgogne-Franche-Comté a rendez vous ce mercredi avec les représentants des médecins urgentistes et du personnel para-médical de l'hôpital de Lons-le-Saunier. Ces derniers refusent la suppression de l'une des deux lignes de SMUR, le service mobile d'urgence et de réanimation, programmée par l'ARS. Ils ne sont pas les seuls. Des centaines de Lédoniens ont manifesté ces deux derniers samedis en ce sens.

Ils étaient près de 400 le 15 décembre pour un défilé en ville qui s'est terminé par une symboliquement macabre mise en scène au pied de la statue de Rouget-de-L'Isle. A l'énoncé de dix situations d'urgence ayant réellement eu lieu ces derniers mois, de l'infarctus à l'accident de la route en passant par la chute d'une personne âgée ou un accouchement difficile, dix personnes se sont allongées sous une couverture de survie matérialisant un drap mortuaire.

Entre deux médecins...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !