Une « maison du peuple » de bric et de broc à Lons-le-Saunier

L'ancienne gare routière de Lons-le-Saunier est occupée depuis le 9 janvier par Julien Da Rocha, militant associatif, activiste libertaire et gilet jaune... Les tentatives policières de l'en déloger ont échoué, mais la visite d'un huissier présage d'une action judiciaire pour l'expulser. En attendant, plus de cent personnes ont rendu visite à un lieu qu'il envisage comme un vecteur de solidarité et d'éducation populaire, complémentaire des mobilisations syndicales.

p1780355

Les Sanclaudiens, les Bisontins ou les Belfortains qui fréquentent leurs Maisons du peuple, les uns rue de la Poya, les autres rue Battant ou place de la Résistance, peuvent sourire ou se réjouir. Sourire parce que la petite dernière, autoproclamée, à Lons-le-Saunier, fait triste mine avec son allure de petit bâtiment désaffecté ayant jadis fait office de gare routière. Se réjouir parce que le fragile projet porté par une poignée de Gilets jaunes jurassiens renoue avec une histoire promouvant l'émancipation de la classe ouvrière grâce à des lieux de réunion, de convivialité et de culture.

Gilet jaune de la première heure, tendance libertaire décroissant et adepte du vélo par tous les temps, le militant associatif lédonien Julien Da Rocha a bien préparé son coup - réunissant quelques proches, pour investir la petite construction quasiment abandonnée sur les murs de laquelle les afficheurs de tous poils s'en donnaient à coeur joie - pour en...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !