Ultimatum I : jusqu’à 1 500 gilets jaunes « reprennent » Besançon

Jusqu’à 1.500 personnes ont battu le pavé samedi 18 mai à Besançon, dans le cadre d’un appel national baptisé  Ultimatum I. Pour les six mois du mouvement, on aura remarqué une convergence avec la Marche contre l'homophobie et la persistance du lien avec la Marche pour le climat, des divergences tactiques, un pique-nique raté et une nième confrontation avec les forces de l'ordre… 

gj27b

Jusqu’à 1 500 gilets jaunes battaient le pavé samedi 18 mai à Besançon, dans le cadre d’un appel national baptisé « ultimatum I ». Parti à 15h de la place de la Révolution après quelques prises de parole, le cortège s’est ensuite engagé dans un long périple de 4km jusqu’à Chalezeule où un « barbecue géant » était prévu. Mais au lieu des grillades et de la musique, ce sont les gaz lacrymogènes et la pluie qui ont couronné les six mois du mouvement dés que les quelques 500 participants restant ont fait route pour la zone commerciale. Si le succès numérique est unanimement salué, parcours et déroulements n’ont pas été exempts de critiques internes…

Cet acte XXVII ou Ultimatum I était organisé afin d’obtenir un fort retentissement. Il devait, outre remobiliser après plusieurs semaines de déclin dans les défilés, fêter « comme il se doit » les six mois du mouvement. Un anniversaire qui illustre...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !