« Revenir à un niveau d’empreinte écologique des années 1960 »

A l'occasion de l'université d'été des mouvements sociaux et de la solidarité internationale, co-organisée par Attac du 6 au 9 juillet à Besançon où plus de 800 militants sont attendus, Factuel.info a choisi de donner un coup de projecteur sur l'un des douze modules de formation, celui consacré à la décroissance, préparé par Le Jurassien Vincent Bruyère.

bruyere-vincent

Besançon accueille cette semaine l'université d'été des mouvements sociaux et de la solidarité internationale. Les organisateurs, Attac, le CRIDCentre de recherche et d'information pour le développement et localement RecidevRéseau citoyenneté développement, attendent 800 à 900 personnes. De mercredi 6 juillet à samedi 9, les quelque 600 inscrits pourront suivre l'un des douze modules de trois fois trois heures, un ou plusieurs des 33 ateliers, plusieurs conférences d'actualité, sans compter les nombreuses animations du village associatif, les spectacles, les projections, concerts, pique-nique... 

Le site de l'université d'été est accessible ici.

Comprendre la monnaie pour se la réapproprier, vers la fin du libre-échange, de quoi la crise est-elle le nom, la pédagogie est un sport de combat, reprendre la main... Les thèmes sont chers aux militants altermondialistes, associatifs, syndicaux, voire politiques. Mais la visée...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !