Plus de 500 personnes défendent les urgences de Lons sous la pluie

Emmanuel Macron n'est pas venu remettre la légion d'honneur au maire de la ville Jacques Pélissard... Mais le bruit de sa possible visite a suscité une mobilisation express pour les urgences de l'hôpital au cours de laquelle le personnel s'est vu symboliquement remettre des médailles de l'endurance, du courage, de la non-violence ou encore de l'ubiquité « pour la capacité à travailler en sous-effectif ».

urgences

Plus de 500 personnes800 selon la CGT se sont rassemblées sous la pluie, lundi 10 juin devant l'hôpital de Lons-le-Saunier, pour une nouvelle protestation relative à la situation des urgences. Un beau succès pour une mobilisation organisée à la hâte dès que la venue d'Emmanuel Macron a été annoncée avant d'être démentie. Cette visite, c'était une occasion en or de donner un coup de projecteur, un de plus, sur la situation de nombreux hôpitaux, mais pas seulement : « Quand on voit ce qu'on fait de nos vieux dans les Ehpad... », soupire un des nombreux gilets jaunes qui sont depuis plusieurs mois dans la bataille au côté des personnels hospitaliers et des syndicats CGT, Solidaires, FSU, UNSA...

Une quinquagénaire est revenue de région parisienne au chevet de son vieux père hospitalisé après qu'il a attendu douze heures sur un brancard après un accident vasculaire. Elle aussi soupire : « ce n'est plus un problème droite-gauche, mais...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !