Planoise, un début de débat

Si le grand débat n’a pas attiré au-delà d’un cercle de membres actifs d’associations locales, il a eu le mérite d’entamer un processus de recueil de la parole des habitants. Le Conseil citoyen de Planoise, sollicité par la préfecture pour l'organiser, réclame aussi une meilleure reconnaissance par la ville de sa qualité de partenaire pour l'élaboration du plan de renouvellement urbain. Reportage à la table de discussion sur le thème : vivre à Planoise.

img_7868

Une petite trentaine de personnes attendent l’ouverture de la maison de quartier Nelson Mandela. En ce matin du samedi 2 mars, le débat organisé par le Conseil citoyen de Planoise n’attire pas grand monde dans le quartier. « Vous verrez, il n’y aura personne, il y a un désintérêt pour le débat et la citoyenneté », prédit un Planoisien autour de la machine à café et des petits pains. Toutes les associations ont été prévenues, mais peu d’affiches sont visibles à l’extérieur.

Vers 10 h 30, chacun commence à s’installer autour de l’un des cinq espaces de discussion dans la salle. Quatre reprennent les thèmes officiels du Grand débat national : transition écologique, citoyenneté et démocratie, fiscalité et dépense publique, organisation des services publics. La cinquième propose un sujet plus local : vivre à Planoise. C’est à celle-ci que nous prenons place. Nous sommes six. Le débat s’organisera autour...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !