Philippe Gonon, tête de liste UDI à Besançon

Elu en 2008 à la tête d'une liste MoDem, ce jovial et brillant gérant de sociétés dans le contrôle thermique et la rénovation énergétique vient d'adhérer à l'UDI créée par Jean-Louis Borloo. Il explique son revirement européen, sa défiance envers l'UMP, les grands axes d'un programme qu'il présentera en janvier 2014.

Philippe Gonon : « Aujourd'hui, on est dans le bilan. En septembre, on travaillera à la rédaction du projet. On le publiera en janvier ». Ph DB

Qu'avez-vous voté au second tour de l'élection présidentielle ?Bayrou ! Ma difficulté avec Nicolas Sarkozy, c'est ce côté abrupt, violent dans la prise en compte des problèmes, rentre dedans, son agressivité...

Quel est votre parcours politique ?J'ai commencé à l'UDF - au parti social démocrate de Santini -, puis au MoDem et enfin à l'UDI. J'ai rejoint Michel Jacquemin en 1985 avant d'être son directeur de campagne. J'ai quitté Besançon en 1994 pour diriger une entreprise de couettes et literie à Tournus que j'ai vendue à Abeille en 2003-2004 avant que l'OMC ne permette aux produits chinois de rentrer. Je suis revenu à Besançon en 2005...

Que pensez-vous de l'OMC Organisation mondiale du commerce?C'est un outil nuisible. Je suis fâché contre l'Europe qui ne sait pas se défendre... Quand un salarié coûtait 1500 euros en France, un Chinois était à 150... On est mort de ça... On n'est...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !