Nicolas Bodin ne sera plus premier fédéral du PS du Doubs

L'adjoint bisontin à l'urbanisme tire dans une longue lettre aux militants les conséquences de la « déflagration » politique des élections du printemps dernier. Évoquant des « rancœurs » et critiquant «l'indécence » des ambitions municipales qui s'expriment trop tôt à son goût, il considère qu'à Besançon « le PS n'est plus en position de favori pour les municipales ».

n-bodin

Premier fédéral du PS du Doubs, Nicolas Bodin, adjoint à l'urbanisme du maire de Besançon, annonce dans une lettre de trois pages aux 600 adhérents qu'il ne sera pas candidat à un troisième mandat. « Ce qui s’est déroulé l’année dernière n’est pas une défaite anodine dont on pourrait supposer que l’alternance aidant, nous pourrions dans 5 ans retrouver le pouvoir. Nous avons vécu une déflagration », explique notamment ce docteur en mécanique de 46 ans qui enseigne à l'Ensmm.

Le document établit un bilan de plus d'un siècle de socialisme, mais n'est pas envisagé comme une nécrologie puisqu'il y est question d'une hypothétique « refondation » passant par « le non cumul dans le temps et par le renouvellement des têtes... même si le renouvellement pour le renouvellement a ses propres limites ». Il égratigne aussi certains de ses camarades en mettant en garde « contre nos rancœurs très très nombreuses dans notre fédération......

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !