Lure, une ville qui refuse le déménagement du territoire

Un collectif de militants, citoyens, élus, syndicalistes se bat pour que la maison d'arrêt ne soit pas fermée après de nombreux autres services publics. Ils organisent une manifestation samedi, espèrent 1000 personnes et une fermeture symbolique des commerces pendant une heure...

lurecoll

Les militants sont excédés. Le déménagement du territoire de la région luronne se poursuit. Les pouvoirs centraux avaient fait leurs premières tentatives il y a plus de vingt ans, la résistance locale a permis de tenir un temps, parfois de retarder les échéances. Il lui est arrivé d'échouer, mais jamais elle n'a baissé les bras. L'annonce par le député Jean-Michel Villaumé (PS) qu'il prenait acte de décision du ministère de la Justice de fermer la maison d'arrêt a mis le feu aux poudres. « S'il se pointe samedi, il aura du mal, il se fera huer », prédit Michel Antony, le président du comité de vigilance pour le maintien des services publics de proximité.

Samedi, le comité se confondra avec le collectif de défense de la maison d'arrêt qui appelle à la « mobilisation générale ». Bigre. Pour garder une prison ! Militant libertaire, Michel Antony sait bien qu'il est plus facile de se battre pour...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !