L’errance de Titi Muntean et des siens

À 55 ans, Titi Muntean a beaucoup voyagé. Originaire de Turda, en Transylvanie, il est arrivé à Besançon en août. Sa famille l'a suivi : quatre grands enfants de 20 à 29 ans dont un handicapé moteur, les maris de ses deux filles, deux bébés, la femme de son plus jeune fils, Persian-Titi, qui assure la traduction. Jusqu'à la révolution de 1989 et la chute des Ceaucescu, Titi Muntean travaillait dans le bâtiment.

titi1

À 55 ans, Titi Muntean a beaucoup voyagé. Originaire de Turda, en Transylvanie, il est arrivé à Besançon en août. Sa famille l'a suivi : quatre grands enfants de 20 à 29 ans dont un handicapé moteur, les maris de ses deux filles, deux bébés, la femme de son plus jeune fils, Persian-Titi, qui assure la traduction.Jusqu'à la révolution de 1989 et la chute des Ceaucescu, Titi Muntean travaillait dans le bâtiment : « Il a trois diplômes roumains, en ferraille, peinture et béton », dit son fils. Titi allait ainsi de chantier en chantier. À la fin de l'un, en 1991, il part en Serbie, s'emploie sur des chantiers à Belgrade. Mais la guerre où s'engloutira la Yougoslavie arrive, Titi Muntean retourne en Roumanie. Il n'y a plus de boulot dans le bâtiment, il en trouve dans l'agriculture, s'occupe des animaux, traite des vaches, soins aux cochons, chevaux, moutons...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !