Législatives : les douze circonscriptions comtoises passées au crible

Le premier tour de la présidentielle laissait augurer de huit quadrangulaires et quatre triangulaires au second tour en reprenant mécaniquement le seuil de 12,5% des inscrits pour se maintenir, mais la moindre participation va déboucher sur davantage de duels. Le nombre élevé de candidats rend le scrutin des 11 et 18 juin incertain. La concurrence systématique à gauche risque d'éliminer la plupart de ses candidats dès le premier tour.

arnoux-lime

Bien malin qui peut prédire le résultat des élections législatives. Certes, les augures sondagiers annoncent une majorité absolue pour le parti du président Emmanuel Macron. Mais dès que l'on quitte le niveau national pour se pencher sur les circonscriptions dans lesquelles des candidats bien réels se présentent, on pressent que ce n'est pas aussi simple, aussi automatique.

On constate que la concurrence interne à chaque famille politique est présente, ici et là à droite et pour les soutiens d'Emmanuel Macron, systématique dans la gauche annonçant se situer dans l'opposition, ce qui lui promet une hécatombe, sauf sursaut de dernière minute de ses électeurs.

Denis Sommer et Frédéric Barbier changent d'équipe

Dans les troisième et quatrième circonscriptions du Doubs, les candidats LREM Denis Sommer et Frédéric Barbier sont connus depuis des années comme des élus socialistes. Le premier comme vice-président de l'agglo de Montbéliard,...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement connectez-vous

Si vous ne possédez pas d'abonnement:

N'hésitez plus, Abonnez-vous !

Pourquoi Factuel.info est payant ?

  1. C'est un journal indépendant des pouvoirs économiques, financiers et politiques
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif en savoir plus

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !