Le schéma des collèges contesté en Haute-Saône

Une opération collège mort se tient lundi 14 mars à Vauvillers et Luxeuil en même temps que la discussion du projet au Conseil départemental. Dans le Doubs, c'est la carte scolaire du primaire qui provoque les mobilisations de parents et élus locaux.

« Pourquoi dans les agglomérations de 7 à 10.000 habitants on peut avoir un collège de 800 élèves et ailleurs deux collèges pour moins d'élèves ? » Cette petite phrase prononcée en décembre dernier par Yves Krattinger (PS) lors du débat budgétaire du Conseil départemental de la Haute-Saône annonçait déjà la couleur. Le schéma des collèges à l'horizon 2021 qui doit être examiné lundi 14 mars par l'assemblée départementale ne vaut certes « pas décision mais orientation », a redit le président Krattinger en conférence de presse.

Pas moins de cinq collèges du département sont ainsi sur la sellette. Trois sont promis à la fermeture, sans doute pas avant la rentrée 2018, voire 2019. Le vieux Gérôme de Vesoul, dont le sursis n'aura duré que le temps de quelques campagnes électorales, Claude-Mathy à Luxeuil, et Leroi-Gourhan à Champlitte. Les élèves de Gérôme se répartiraient dans les deux autres collèges vésuliens et Rostand...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !