Le préfet du Doubs sur le gril des élus départementaux

A quelque temps de son départ en retraite, Raphaël Bartolt s'est plié à l'exercice du compte rendu de l'action de l'Etat devant le conseil départemental du Doubs. Après un service après-vente convenu de l'action gouvernementale, il a répondu en haut fonctionnaire courtois aux questions sur la fiscalité, le sanitaire et social ou l'environnement... Parfois précis, parfois moins...

cd-25

Comme chaque année, le préfet du Doubs est venu, mardi 26 juin, devant le conseil départemental pour délivrer un compte rendu de l'action de l'Etat sur le territoire en 2017. Haut fonctionnaire classé à gauche, bientôt sur le départ pour cause de retraite, Raphaël Bartolt a été en 1989 directeur de cabinet de Georges Sarre, secrétaire d'Etat aux transports du gouvernement Rocard, puis rapporteur du colloque de Villepinte de 1997 qui symbolise le virage sécuritaire des socialistes alors que Lionel Jospin crée la police de proximité, avant de diriger la campagne présidentielle de Jean-Pierre Chevènement en 2002...

Devant les élus du Doubs, le préfet n'a rien dit sur la partie de l'année correspondant au mandat finissant de François Hollande, mais s'est fait le relai du gouvernement, rappelant quelques propos de campagne d'Emmanuel Macron. « Le président de la République veut redonner du pouvoir d'achat à nos concitoyens », explique-t-il ainsi en...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !