Le casting perturbé de l’Union de la Droite et du Centre sur le Doubs

Deux jours avant l'annonce du soutien de Jean-François Longeot à un socialiste bisontin, la porte-parole de « Vivre Ici Doubs », l'actuelle opposition départementale, Christine Bouquin, présentait un projet porté par « une union qui n'est pas de façade ».

udc-doubs1

« Ce n'est pas une union de façade, mais de projet ». Christine Bouquin, porte-parole de la campagne de « l'union de la droite et du centre » dans le Doubs, sait qu'on attend notamment son camp sur ce point. D'ailleurs, deux jours plus tard, patatras : la façade d'unité est fissurée. L'ancien conseiller général UMP d'Ornans devenu sénateur UDI, Jean-François Longeot, appelle à voter pour le socialiste Vincent Fuster à Besançon, contre le secrétaire départemental de l'UMP Michel Vienet et l'ancienne députée Françoise Branget. Les bisbilles à droite ont la peau dure...

Le sénateur Longeot, qui fut suppléant de Jacques Grosperrin quand ce dernier était député UMP, soutient également Patrick Ronot, élu sortant d'Amancey qui se présente à Besançon et impose une primaire à Odile Faivre-Petitjean et Alain Loriguet. Là aussi, l'union passe par le combat... électoral.

Voir le site...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !