« L’antisémitisme est une régression »

Environ 700 personnes se sont rassemblées mardi soir à Besançon pour dire leur refus de la haine et leur solidarité avec les Juifs. Nombreux sont ceux qui n'acceptent pas l'amalgame suggéré par une proposition de loi tendant à criminaliser l'anti-sionisme qui relève essentiellement de la critique politique, indispensable en démocratie, mais que des antisémites utilisent pour avancer masqués... 

rass2

Combien sont-ils sous la haute stature du Victor Hugo sculpté par Ousmane Sow ? Combien sont-ils debout et silencieux, les uns à côtés des autres, les regards convergents vers Jean-Louis Fousseret qui attend 19 heures tapantes pour prononcer quelques mots ? Sans doute y a-t-il autour de 6 à 700 personnes. C'est proportionnellement près de deux fois plus que les 20.000 personnes du rassemblement parisien... 

Ils sont venus sur l'esplanade des Droits de l'homme avec l'évidence tranquille de la nécessité. Le combat contre l'antisémitisme « fait partie des sujets à côté desquels on ne peut pas passer », dit Mathilde, venue avec ses deux filles de 8 et 12 ans qui ont consacré une partie de l'après-midi à fabriquer avec minutie leur calicot de carton où est simplement écrit : « Ça suffit ! »

Ça suffit de s'en prendre à des personnes pour ce qu'elles sont. Mathilde invoque ses « racines ». La publication récente des...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !