La Haute-Seille échappe au démantèlement

Son amendement recueille 30 voix à la Commission départementale de coopération intercommunale : la communauté de communes des coteaux de la haute Seille pourra fusionner avec Bresse-Revermont... s'il n'y a pas de recours administratif. De toutes façons, le redécoupage intercommunal n'est pas terminé. Pour Jacques Pélissard, l'amendement adopté est « ridicule ».

ccchs21b

La communauté de communes des coteaux de la Haute-Seille (CCCHS) pourra fusionner avec Bresse-Revermont. Cette perspective était mal engagée après la présentation du schéma départemental de coopération intercommunale. Elle est désormais probable après l'adoption par la commission départementale de coopération intercommunale (CDCI) de l'amendement présenté par les élus de la CCCHS.

Cet amendement a obtenu 30 voix alors que 28 étaient nécessaires, tandis que deux voix se prononçaient contre : Jean Thurel (maire de Lavengeot) et Alain Pattingre (maire de Courlans et vice-président d'ECLA), que trois s'abstenaient : Jean-Louis Millet (Saint-Claude), Gérald Moine (Sainte-Agnès) et Laurent Petit (Morez). Jacques Pélissard n'a pas participé pas au vote après avoir demandé un scrutin secret, argumentant du risque de pression que constituait le rassemblement sur les marches de la préfecture d'une soixantaine de membres du collectif contre le dépeçage de...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !