La gauche peut-elle conserver Belfort ?

La gauche a-t-elle une chance de conserver Belfort aux municipales de 2014 ? La moue de Denis Sommer, premier vice-président du Conseil régional et maire de Grand-Charmont, en dit plus long qu'un grand discours. A entendre la droite, ce serait plié.

butzbach

La gauche a-t-elle une chance de conserver Belfort aux municipales de 2014 ? La moue de Denis Sommer, premier vice-président du Conseil régional et maire (PS) de Grand-Charmont, en dit plus long qu'un grand discours. A entendre la droite, ce serait plié. Le conseiller général MoDem Christophe Grudler, sur son blog, décrit le maire Etienne Butzbach comme un « homme seul ». Et il se réjouit de l'alliance qu'il pourrait conclure avec l'UMP pour s'emparer de la place. Reste que les négociations ne sont pas terminées. Yves Akermann, le président socialiste du Conseil général, a conscience du danger. Il croit à un sursaut. Vendredi soir, lors du meeting dont Pierre Moscovici était la vedette, il l'a expliqué tout en ne cachant pas ses craintes : « Il y a une conscience politique dans le Territoire de Belfort. Comment expliquer qu'on travaille ensemble toute l'année et qu'un parti dise "je veux être le chef...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !