La colère de Brigitte Monnet : « il faut penser aux militants qui soutiennent Eric Alauzet depuis 20 ans »

L'ancienne conseillère régionale, maire de Vincelles et co-porte-parole régionale d'EELV n'a pas apprécié la forme du départ du groupe parlementaire du seul député écologiste de Franche-Comté. Sur le fond, elle constate « la distance » qui s'était creusée entre « ceux qui accompagnent le gouvernement et ceux qui ne veulent pas cautionner la dérive de François Hollande ».

brigitte_monnet

Maire de Vincelles, petit village au sud de Lons-le-Saunier, Brigitte Monnet a été conseillère régionale de Franche-Comté, avant de conduire la liste EELV dans le Jura aux dernières élections régionales. Membre du bureau exécutif régional du parti, elle en est l'une des deux deux co-porte-parole.

Comment réagissez-vous au départ d'Eric Alauzet du groupe parlementaire écologiste ?

Mal. Il faut quand même penser aux militants de Franche-Comté qui soutiennent Eric Alauzet depuis 20 ans et apprennent sa décision par Twitter. La manière de faire est déplorable. Il faut aussi penser aux salariés du groupe parlementaire qui vont être licenciés.

Et sur le fond, politiquement ?

On sentait bien qu'il y avait une prise de distance avec le parti qui grandissait de jour en jour. Une distance résultante de ceux qui sont dans la posture d'accompagnement du gouvernement et de ceux qui ne veulent plus cautionner la dérive du gouvernement...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !