« Je ne serai pas sage – Michel 78 ans »

Après le médiatique coup de matraque de la semaine précédente, l’acte XXI des Gilets jaunes s’est déroulé à Besançon sans escorte policière ni incident majeur, ce samedi 6 avril. Environ 750 participants ont défilé dans le centre-ville, avant d’envahir pacifiquement les centres commerciaux Pasteur et Lafayette. Un cortège de tête autonome s’est illustré alors que le mot d’ordre initial appelait à un habillement en noir et à la dénonciation illustrée de la répression.

xxi7

Samedi 30 mars, l’acte XX avait dégénéré dans un chaos total. Alors que le cortège évoluait dans une humeur festive et détendue, le Préfet Joël Mathurin s'était appuyé sur la présence prétendue d’une poignée de militants désignés comme radicaux et soupçonnés de potentiellement finir par adopter une attitude jugée rebelle. Un simple communiqué confidentiellement diffusé sur internet via Twitter avait invité en conséquence les quelques mille participants à « se disloquer et à quitter immédiatement l’attroupement ».

Entre étouffement et accalmie

Policiers contre gendarmes ? le maintien de l’ordre est confié une semaine sur trois aux Compagnies Républicaines de Sécurités (CRS) de la Police nationale, et le reste du temps aux escadrons de la Gendarmerie mobile. Pourtant tant localement que nationalement, des dissensions se sont révélées entre les deux entités en principe conjointes. Ainsi, le commandant de...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !